Rechercher dans ce blog

dimanche 5 novembre 2017

Il sont de la dernière vraie promotion de normaliens en formation professionnelle à Douai (79-81) et ne se sont pas perdus de vue. Jacques Martin nous explique

Lorsque je me suis réinscrit à votre association (je m'y étais déjà inscrit dans les années 90/2000) j'avais précisé dans mon courrier que notre promotion 79/81 (dernière promo de vrais normaliens ) s'était retrouvée en juillet 2017 après plus de 35 ans sans s'être rencontrés (sauf pour quelques uns d'entre nous). Je peux vous assurer que cela  n'a pas toujours été évident de mettre un  nom sur certains visages !!! Nous étions 10 sur 14 à être présents à Wimereux et nous avons passé une journée inoubliable espérant se revoir avant...35 ans !! Voilà pour l'anecdote.
cordialement
Jacques Martin (toujours en activité à Maubeuge)

Nous avons demandé à Jacques de nous en dire plus et voilà son récit :

Jacques Martin est le1er debout au troisième rang en partant de la gauche
Merci de l’intérêt que vous portez à notre rencontre qui a eu lieu le 1er juillet 2017 à l'occasion du départ en retraite de l'un d'entre nous et cela dans le plus grand  secret pour l'intéressé. Son épouse a réussi à nous retrouver (sauf un peut-être décédé...) et grâce à nos adresses mail et surtout à une recherche minutieuse, elle a permis de nous revoir à 10 sur 14 que comptait notre classe de l'époque. Nous nous sommes retrouvés  dans un gîte à Wimereux. Sur les 4 manquants, un avait donc disparu, un venait de perdre sa maman et n'a pas souhaité venir, un autre habite dans le centre de la France (trop loin) et le dernier n'avait pas envie tout simplement.
Nous sommes donc arrivés par petits groupes (certain de Bretagne ou du Gers) et avons créé "LA" surprise pour notre collègue. Nous avons passé une excellente journée avec nos compagnes respectives et la famille du récipiendaire (journée et soirée trop courtes hélas!).
Personnellement j'étais resté en relation avec 3 d'entre eux mais j'avoue qu'il m'a été très difficile de reconnaitre certains.Nous nous étions quittés en juin 1982 car notre formation (la dernière de l'ENG) avait été complétée par un trimestre de plus afin d'obtenir une reconnaissance universitaire. Nous avons été en quelque sorte "l'interface "entre l'école normale et ce qui allait devenir l'IUFM.Nous avons connu les "Joly, Dumont, Mattéi, Malexis", etc...
Tous les camarades  ont eu une carrière d'enseignant dans différents domaines (direction, spécialisation, professorat, pénitentiaire, etc...) et la plupart d'entre eux sont déjà en retraite(pour ma part il me reste 3 ans environ à faire).
J'avais souvent espéré revoir mes anciens camarades de classe (avec un peu d’appréhension) et j'espère bien les revoir avant "qu'il ne soit trop tard"...


Je vous joins trois photos, dont 2 prises en 1980 lors d'une visite du musée de Bavay et l'autre en 2017.  Qui est qui ? Pas facile à reconnaître... (moi je suis le deuxième en haut à en partant de la gauche (avec une veste à carreaux) sur les plus anciennes et le1er debout au troisième rang en partant de la gauche ) Je ne sais si cette "histoire" intéressera vos membres, je vous en laisse juge.Merci de me tenir au courant pour en informer les "copains" . 
Bien cordialement ! 
Jacques Martin

Jules Delmaire nous précise suite à la lecture de cet article : "Et 68-72, la vraie dernière promotion avec recrutement au niveau de la 3ème collège, promotion dont je faisais partie..."