Rechercher dans ce blog

jeudi 19 octobre 2017

JACQUES COLPART, NOTRE AMI, S'EN EST ALLÉ

Hommage à Jacques Colpart

Jacques Colpart, membre du conseil d’Administration des anciens élèves de l’école normale de Douai, promotion 50 52, nous a quittés en mai 2017. Quelques mois plus tôt, ils nous régalait encore par le biais du bulletin numéro 115 avec l’historique de la masse, prélèvement annuel géré par la coopérative de l’ENG, et sur l’issue de péripéties assez rocambolesques face à l’intendant de l’époque et arbitrées par le directeur, Monsieur Hickel.
Premier rang de gauche à droite :
Bécu Michel, Lanciaux Jean, Colpart Jacques, Monsieur Briquet , Monsieur Hickel , Méquinion Jacques, Petit, Delcroix Pierre
Deuxième rang :
Dujardin Jean, Basuyaux, Carrez Jean-Marie, Gillot Léon, Pocquet Roland, Bacquart Jean, Doutrehaut Maurice
Troisième rang :
Vardon Henri, Baille Lyon, Reynaert Alexandre, Breton Gilbert, Vananderbeck Norbert, Villain Marcel.

Madame Colpart a eu l’amabilité de me recevoir alors que je revenais du c.a. de la rentrée du 4 octobre dernier, séance au cours de laquelle nous nous sommes recueillis à sa mémoire. Elle n’avait pas encore touché aux nombreux documents réunis dans son bureau et m’a permis de rassembler entre autres les informations qui suivent, assorties de la photo de promo et d’un cliché où Jacques figure au milieu d’une classe algérienne en 1956.



En effet, après 18 mois de service militaire en Allemagne et à peine libéré, Jack a fait partie des « pistonnés » rappelés peu après, direction l’Algérie.
Souvenons-nous à ce propos de notre prof d’éducation physique et sportive, Monsieur Monnard, qui avait subi le même sort, à la même époque.
À la suite de plusieurs nominations à Lille, Ostricourt, Auby, Jacques se voit affecter à l’école Painlevé de Douai, école d’application dont pas mal d’anciens se souviennent. Sans omettre un interlude de deux années passées à enseigner au centre pénitentiaire de Douai.
Il fait aussi partie des anciens du tribunal pour enfants de DOUAI, de 1965 à 1988, date de son départ à la retraite. Sa carrière se termine alors qu’il exerce comme conseiller pédagogique, période pendant laquelle il s’efforce d’arranger au mieux les emplois du temps des jeunes extérieurs au département.
Ses interventions, aussi inattendues qu’amusantes, ses calembours et jeux de mots, au cours du c.a. des anciens, permettaient une récréation au milieu de certains débats pas toujours amusants.
Jacques, merci pour tout. Qui pourra te remplacer ?


Michel Wencel, promotion 54 58