Rechercher dans ce blog

jeudi 5 février 2015

RÉUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'AMICALE DES ANCIENS DE L'ENI ET IUFM DE DOUAI, CE MERCREDI 4 FÉVRIER 2015

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION A PRÉPARÉ ACTIVEMENT L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SUIVIE DU BANQUET ANNUEL DU 12 AVRIL 2015 ET APPORTÉ UNE DERNIÈRE TOUCHE À LA RÉDACTION DU BULLETIN N°113 À PARAÎTRE TRÈS PROCHAINEMENT


De gauche à droite : Alain Stubert, Jean Ledoux, Didier Delécolle, Stéphan Marcinkowski



de G. à D. : Jean Joly, Paul Majowski, Michel Bonfils, Jacques Colpart, André Léger

de G. à D. : Gérard Vienne, Michel Wencel, Alain Stubert Jean Ledoux, Didier Delécolle, Stéphan Marcinkowski



Après avoir excusé les absents : Christian Lelièvre, Maurice Despretz, Michel Radouan,  Yves Delette, Stéphane Marcinkowski a évoqué la mémoire de trois amis chers, disparus récemment :
Gérard CORNET, (promotion 54-58) décédé le 10 Décembre 2014,
Donald WEBB , notre assistant d'anglais dans les années 50, décédé le 3 janvier 2015, 
Georges HAGE, qui fut jadis normalien puis professeur dans notre école normale, décédé le mercredi 21 janvier 2015. 
Une délégation de l'amicale à participé à l'hommage qui lui a été rendu à l'hôtel de ville de Douai le lundi 26 janvier. 
Le prochain bulletin reviendra sur ces disparitions qui affectent profondément notre amicale.
Il comportera 72 pages comme en 2014 avec cette fois-ci de la quadrichromie dans toutes les pages comportant des photos. Ce qui entraîne un surcoût non négligeable de près  de 500 €. 
Il sera tiré à 450 exemplaires envoyés mi- février à tous les cotisants.
À ce sujet Alain Carré, trésorier  a fait état de bulletins retournés non distribués et pour lequel il faudra faire une vérification d'adresse.
Il a été décidé que le non versement de la cotisation de 20 € entraînerait la suppression de l'envoi du bulletin l'année suivante.
Pour notre rassemblement annuel du 12 avril 2015, les deux réfectoires seront libres. Deux salles seront également réservées pour l'assemblée générale et l'apéritif . 
La promotion 61- 65 sera mise à l'honneur. D'ores et déjà 45 amicalistes de la promotion jubilaire ont déjà prévu leur participation à cette journée.
Le choix des menus proposés par le traiteur a été finalisé.
La journée se déroulera de la façon suivante :
- 9 heures : conseil d'administration.
- 10 heures : assemblée générale.
- 11h15 : dépôt de gerbe.
- de 11h30 à 12h30 : apéritif.
- 12h45 : banquet
Jean JOLY remet son carton de souvenirs normaliens à Jean-Marie Devaux, responsable du blog et de la page facebook de l'amicale 

Jean JOLY a profité de cette réunion pour remettre l'ensemble de ses archives photographiques, rassemblées dans un imposant un carton rempli de photos qui ont servi au centenaire de l'ENI de Douai en 1977, avec pour titre "30 ans de vie physique et sportive 1947-1977"  au responsable du Blog, Jean-Marie Devaux, qui l'a chaleureusement remercié, mesurant l'honneur mais aussi la tâche importante que ce don va lui occasionner pour sa publication dans le blog au travers d'articles à venir... 
À ce propos, un point  a été fait sur le blog de l'amicale et de la page Facebook qui lui est associée :

  • 156 articles ont été rédigés et consultables par mots clés classés selon l'ordre alphabétique ;
  • 32 400 visites ont été comptabilisées depuis la création du blog en avril 2013 ;
  • la liste de diffusion regroupe environ 280 adresses courriels d'anciens normaliens
  • la page Facebook compte à ce jour près de 60 "like", c'est-à-dire de "fans" ou amis de l'amicale qui sont informés en direct de tout nouvel article paraissant sur le blog...


LE CONSEIL D'ADMINISTRATION A ÉGALEMENT DÉCIDÉ (À LA DEMANDE DE L'OFFICE DU TOURISME ET DU CERCLE HISTORIQUE JULES LEROUX) DE PARTICIPER À L'HOMMAGE QUI VA ÊTRE RENDU EN 2015 À CELUI QUI FUT PROFESSEUR DE NOTRE ENI DE 1907 À SA MORT AU CHAMP D'HONNEUR EN 1915


Qui était Jules LEROUX


 Jules Auguste Leroux est né le 11 décembre 1880 à Villers-Semeuse (Ardennes). Il décède  le 16 juin 1915 à Roclincourt (Pas-de-Calais), lors du premier conflit mondial. Il est connu en tant qu’écrivain et poète, certains le considèrent comme l’inventeur du roman Ardennais.






BIOGRAPHIE de JULES LEROUX  (rédigée par le "cercle historique Jules Leroux"

Tôt orphelin de père, Jules Leroux est remarqué par son instituteur, Monsieur Richer, qui obtient de sa mère l'autorisation de se charger de lui.

Après l'école communale de Villers-Semeuse, Jules LEROUX fréquente le cours complémentaire à Mohon. En 1897, le concours d’entrée en poche, il intègre l'école Normale des instituteurs de Charleville. Trois ans plus tard, titulaire du brevet supérieur,  il est nommé instituteur à Gespunsart, puis à Nouzonville. En 1904 il est en poste  à l’école primaire de Mézières (actuellement lycée Monge) où il enseigne la littérature, l’histoire, la géographie, la morale et l’écriture. En 1905, après avoir réussi le concours, il entre à l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud.  En 1907, il réussit son professorat et enseigne à l'Ecole Normale de Douai, en tant que maître-interne et professeur de lettres.  Il est en plus chargé du cours de l'Histoire de l'Art à l'École Municipale des Beaux-arts, où il rencontre un vif succès.

Jules Leroux, encore méconnu, établit des liens avec, entre autre, Louis Pergaud, auteur déjà établi, et cela va faciliter son « entrée en littérature ».

En 1911, L’écrivain Ardennais espère que son premier ouvrage, une fille de rien, soit reconnu digne de concourir pour la « suprême distinction », le prix Goncourt, mais ce ne fut pas le cas, il ne reçoit pas assez de voix.

Poète, romancier et critique d’art, Jules Leroux est un homme aimant les gens simples et la vie rurale, au service desquels il met sa sensibilité et sa culture.

Volontaire en 1914, Jules Leroux est blessé à la main. Guéri, il remonte au front. Nommé caporal au 41ème régiment d'infanterie le 14 juin 1915, il disparaît deux jours plus tard, le 16 juin 1915, au combat à Roclincourt. Par jugement du tribunal de Douai, le décès est transcrit le 3 mai 1921. Jules Leroux est déclaré « Mort pour la France »..




BIBLIOGRAPHIE de Jules LEROUX :



Les poèmes :

  • Les Franges du rêve, poèmes, 1908.
  • L'Aube sur Béthanie, poèmes, 1909.
  • A la forêt d'Ardenne, poème, 1909. Repris dans la Brume Dorée.
  • La Brume Dorée, poèmes, 1910.
  • La Muse Noire, poèmes, 1911.



Les romans :

  • Une Fille de rien, roman, 1911.
  • Léon Chatry, instituteur, roman, 1913.
  • Le Pain et le Blé, roman, 1922 (livre posthume).



Les critiques d’art :

  • Étude d’un tableau de Jehan Bellegambe, exposé à l’église Notre Dame de Douai, 1911.
  • Monographie sur le sculpteur Jean de Bologne, 1912.
  • Monographie sur le peintre Jehan Bellegambe, natif de Douai, 1913.